« Municipales : quelques brèves remarques en vrac | Accueil | L'action concertée des banques centrales pour financer la Finance »

11 mars 2008

Commentaires

plancke

votre titre apres les pertes de la gauche aux municipales précédentes???CE JOURNAL DEVIENT DE LA MERDE

Frédéric

"non pas une stratégie claire", voilà tout le probléme du MoDem, et cela est la conséquence du choix strategique fait il y a un an. Franchement cela me fait marrer vu les réactions que j'ai subi qd je l'ai annoncé, à peu prés à la mm époque l'an passé. Alors que ce n'était pas une attaque mais une mise en garde.

Eh oui, de nos jours, un mauvais choix stratégique cela se paie cash...

Le plus drole c'est que ce parti afficherai un large sourire aujourd'hui, si François Bayrou avait opté pour l'autre choix, avec de bons résultats aux municipales, un groupe parlementaire, et de belles perspectives pour élections régionales.

Bon, tout n'est pas tout fini, mais là ça se complique sérieusement. Pour s'en sortir, il ne lui reste qu'une solution, mais là, il falloir être bon, trés bon.

Bertrand

Je ne suis pas d'accord avec cette analyse un peu sévère. Pour moi, le Modem est un parti très hétérogène, qui regroupe des hommes et femmes politiques aux sensibilités très différentes et ça ne m'étonne pas que localement, les représentants soit un coup plutôt proches de la gauche (Benhamias à Marseille), un coup plutôt proches de la droite (Lepage à Paris 12). Je pense que les électeurs, sachant le passé de leur candidat, peuvent comprendre que les alliances varient.

Enfin, le Modem me semble être surtout un parti de présidentielle, autour d'une candidature centriste qui ne trouve son sens qu'au niveau national. Je pense que ses résultats à des élections locales, où le discours "le meilleur de la gauche et de la droite" est moins pertinent, montrent que les Français maintiennent une attention pour ce projet et laissent toutes ses chances à Bayrou en 2012, surtout si l'image de Sarkozy et du PS ne s'améliore pas d'ici là.

José

@Bertrand : ce projet et ce parti se veulent rassembleurs, ce qui signifie une chose : chercher des dénominateurs communs entre des sensibilités différentes. Or, depuis des mois, on a plutôt l'impression d'une recherche erratique des différences parmi des sensibilités proches, d'un tirage à hue et à dia des uns et des autres et parfois des mêmes.

Ce que j'entends, par exemple, de ce qui se passe à Paris est carrément étonnant : Dimanche, Marielle de Sarnez fait des ouvertures publiques au PS. Elle échoue. François Bayrou négocie alors discrètement par téléphone avec Françoise de Panafieu qui lui accorde le nombre d'éligibles suffisants (5) pour former un groupe. Marielle de Sarnez en exige alors 10. Refusé.

Résultat des courses : foin des idées, des convictions, on est allé vers le plus offrant, ce qui n'est pas glorieux et, en plus, on négocie de telle manière qu'on se plante. Pas très encourageant, tout ça, non ? :)

Pour ce qui est de 2012, on est encore trop loin pour faire la moindre hypothèse. Reste que la politique d'ouverture de Sarkozy a largement coupé l'herbe sous les pieds de Bayrou.

Si Sarkozy échoue, ce qui est probable, sur les aspects économiques et sociaux de sa politique, il n'est pas du tout sûr qu'un François Bayrou, sans troupes et sans sensibilité sociale particulière, soit me mieux à même de récupérer la mise.

Michel B.

Il y a une chose qu'on ne peut pas reprocher à Bayrou, il a clairement annoncé la couleur à ceux qui se posaient la question de voter ou pas pour lui : le but annoncé est d'implanter un maximum d'élus, n'oublions pas que le MoDem part de zéro. Il ne fait rien d'autre que ce qu'il a annoncé. Aller au plus offrant est annoncé dès la feuille de route. Faire en sorte qu'il y ait le plus possible d'élus centristes au feu de l'action locale me paraît un choix sensé.

Ce n'est pas sans risque de brouillage d'image et de convictions. Avait-il le choix ? Se lancer dans la merchandisation d'un projet politique ? Mais depuis 9 mois, tous les médias sont braqués sur Sarkozy, dont l'hyper-activité et les frasques ont décuplé l'intensité de son suivi médiatique. A tel point que le fil rouge de la campagne municipale aura été la popularité présidentielle auscultée quotidiennement : point de politique de la ville ni de répartition des compétences dans la campagne, juste notre feuilleton quotidien de la série "Sarkozy Président chez les Français".

Dans le contexte actuel, Bayrou ne peut rien faire au plan projet avant le congrès du PS et l'éventuelle définition d'une ligne directrice.

Au fond, sa démarche actuelle ne peut choquer que si l'on n'a pas clairement en tête l'objectif poursuivi, ou si l'on est encore sensible à une politique forte ou partisane.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Carnets de nuit

  • Carnets de nuit, qu'est-ce c'est ? C'est le blog politique d'une voix libre, souvent moqueuse, parfois sérieuse, d’un amoureux et d'un citoyen du monde.

    Au fil des nuits, des jours, des humeurs et des urgences, vous y trouverez des coups de gueule sans pitié et des coups de chapeau sans frontières.

    Vous y trouverez également des informations peu répandues ou non mises en perspective sur les médias traditionnels, des éléments d’analyse politique, sous-tendus par une conviction simple : ce monde est trop beau pour qu’on accepte, sans sourciller, qu’il se fasse tant de mal.

    Vous y trouverez enfin, au-delà de la critique, des propositions citoyennes, soucieuses du long terme, pour changer le monde. S’il veut. Ou, plutôt, si VOUS le voulez.

.


  • Powered by  MyPagerank.Net

  • Wikio - Top des blogs - Politique

FREEMEN

C'est là que je suis


  • Vignette_blog_montagenet

    Sur le blog de Montagenet,

    retrouvez la vie, au jour le jour, du domaine et plus de 500 photos des maisons à louer, des aménagements conçus pour votre confort, des paysages, de la flore et des amis de Montagenet.


  • Logo_site_montagenet_1

    Sur le site de Montagenet,

    découvrez un superbe hameau périgourdin, au cœur de 76 ha de nature.

    Cinq maisons d'hôtes, entièrement réhabilitées et classées 4 étoiles, vous y accueillent, toute l'année, pour des vacances de détente, des séjours de remise en forme et des séminaires.

Carnets de nuit (un Best of)

Blog powered by Typepad
Membre depuis 03/2005

++


  • Share on Facebook

  • blogCloud

  • meilleur site politique

--


  • Sticmarianneblog

ALERTE

Cours des “grands“