« Ceux pour lesquels je ne voterai pas... Et les autres. | Accueil | Les mondes sont Un, le monde est divers »

04 février 2007

Commentaires

lény

le thème est bien référencé sur canal
http://www.canalplus.fr/index.php?pid=61&rid=17546
mais apparement pas programmé sur la dernière année

blop

le documentaire a ete diffuse en 2005
http://www.canalplus.fr/pid61-tpl79.htm&annees=2005-2006&page=3

trouve via ce blog
http://blog.nozav.org/

So-Ann

Je le dis et je le répète sur tous les blogs que je croise qui le diffusent: pourquoi ce reportage ressurgit-il alors qu'il est connu depuis Septembre 2005! C'est une manoeuvre politique...!

José

Merci de ces infos. J'ai vu (ou revu) le documentaire. Je vous le conseille.

thibaut

la vidéo est bien passée en effet. quelques détails sur cette histoire, avec en sus une aparente désinfo sur Redeker:
Petits arrangements avec la vérité pour faire mousser: Un reportage de Canal plus sur les OGM interdit d'antenne ? ben non, il a été diffusé. / Redeker chercheur au CNRS ? Mmmmh, pas vraiment, mais un peu quand même.

http://groups.google.be/group/medias-mensonges-desinformation/browse_frm/thread/72ff0906c10698c8/?hl=fr#

thibaut

lu sur:
http://www.infogm.org/article.php3?id_article=2464

OGM : l’enquête qui accuse
par M. Despratx, Canal+ - 90 minutes

novembre 2005

La partie de l’émission sur les OGM dure 22’54".
Laurnet Le guyader a surtout retranscrit l’interview de Marc Fellous.

Le réalisateur commence par nous dire qu’on mange tous des OGM, qu’ils arrivent par plusieurs voies.
Mais une étude montre que les OGM modifient les organes des rats, donc ils pourraient aussi modifier les notres.
Visite des rayons de supermarché à la traque d’OGM, avec interview d’un responsable de rayon qui n’y connait rien et qui s’en fout.
Présentation succinte des PGM insecticides et résistant à un herbicide.
Présentation de Monsanto, avec les images d’une visite de leur siège de Saint Louis avec un guide très enthousiaste sur la technologie Monsanto. Reportage filmé et diffusé il y a 5 ans. Depuis, il parait que le siège n’est plus accessible aux journalistes.

Reportage sur une étude d’un soja Monsanto sur 300 souris.
Interview d’une scientifique de l’Université italienne d’Urbino, qui a constaté des atteintes au foie, au pancréas et aux testicules, en 2003. Pour le pancréas il y a une baisse significative des enzymes de la digestion, ce qui peut entrainer des problèmes de carences à long terme. Depuis ces découvertes, le gouvernement refuse de continuer à financer des recherches. Le labo a reçu dans un courriel émanant du gouvernement : Comme il n’y a pas de données scientifiques qui démontrent que les OGM ont des effets négatifs sur la santé, il est inutile de faire de la recherche sur ce sujet."

Microtrottoir. Images de fauchages ou de tentatives.

C+ : "Pour rassurer les consommateurs le gouvernement a mis en place (...) la Comission du génie biomoléculaire, abrité par le Ministère de l’Agricuture." [1,2]
C+ : "Les firmes qui souhaitent vendre leurs OGM en France doivent envoyer à nos experts des études scientifiques sur des animaux prouvant que leur maïs ou leur soja ne sont pas toxiques pour la santé. Les experts du ministère de l’agriculture lisent les études fournies par le fabricant et évaluent si oui ou non il est dangereux de mettre un OGM sur le marché." [3]
C+ : "Pour le chef des experts français, ce système de contrôle est efficace. Il affirme que les firmes OGM n’oseront jamais soumettre aux experts un OGM dangereux."
Réponse de Marc Fellous : "Ce qu’il faut que vous sachiez c’est que ... (silence à la place du nom de l’entreprise) fabrique un OGM, il va sélectionner l’OGM sur différents critères ... de croissance de production et aussi de toxicité. Un OGM toxique on ne le verra jamais nous. Jamais on verra ça ... puisque ça été... ça a été trié."
C+ : "Donc le ministère n’aurait jamais vu arriver un OGM toxique. Et pourtant..."

Reportage sur l’autorisation du maïs MON863.
Interview de Corinne Lepage qui a réclamé par la Cada d’avoir l’étude de Monsanto démontrant les problèmes de santé sur des rats. Le ministère a commencé par lui envoyer une étude sur des vaches datant de 1996, alors que celle demandée était sur des rats testés en 2003. Le ministère a finalement refusé.

C+ : "Comment le ministère de l’agriculture français, chargé de veiller sur la santé des citoyens, a t-il pu donner un feu vert à cet OGM en connaissant cette étude sur les lésions des organes des rats ?
La question a été posée à Marc Fellous, chef de cette commission
Réponse de Fellous : "Ca a été vu par 3 experts ... et ils ont trouvé que y avait ... y avait pas... c’était des lésions tout à fait banales pour ... c’est des lés... ce sont des lésions qu’on trouve chez des rats qui commencent à vieillir."
C+ : "Chez les experts du ministère, tout le monde n’est pas du même avis. Pour ce professeur de biologie (GES)(4) le vieillissement des rats est un faux argument."
Réponse de GES : "Evidemment qu’on va trouver certaines de ces lésions chez les vieux rats. Mais là c’étaient des lésions qui étaient en plus grand nombre chez des rats qui avaient mangé des OGM que chez les rats qui n’en avait pas mangé."
C+ : "Reste à savoir pourquoi la firme OGM Monsanto a tant rechigné pour rendre publique cette fameuse étude. Monsanto a refusé toute interview. Mais il a accepté de répondre à des questions écrites :
Question de C+ : "Pourquoi avoir gardé secrète l’étude sur des rats qui ont mangé votre OGM."
Réponse de MONSANTO (écrit) : "Cette étude n’est pas secrète, elle est confidentielle."
Autre réponse de MONSANTO (écrit) : "Les experts français et européens ont conclu à l’abscence de risque pour la santé humaine et animale."
C+ : "Des scientifiques indépendants devraient donner un avis dans quelques semaines mais d’ores et déjà ces scientifiques dénoncent une manipulation des statistiques."
GES : "Dans ces tests réalisées par Monsanto il y avait un groupe de rats qui mangeaient des OGM et un groupe de rats qui mangeaient des aliments non génétiquement modifiés. Dans le groupe qui mangeait des OGM qu’on a vu des lésions sur le rein, sur le foie et dans le sang."
C+ : "Monsanto a dit : c’est vrai. Mais ils ont ensuite testé un groupe 6 fois plus grand de rats qui n’ont pas mangé d’OGM, et ils ont trouvé des lésions aussi chez ces rats."
GES : "On a plus de chance de trouver des malades dans un groupe de rats beaucoup plus grand. "
C+ : "Monsanto peut ainsi dire : voyez, les lésions on en trouve aussi chez les rats qui n’ont pas mangé d’OGM."
C+ : "Selon le biologiste c’était un tour de passe-passe :"
GES : "Les test statistiques qu’ils ont utilisés étaient grossiers, peu performant, mal adapté à l’ensemble de cette étude pour voir le début d’une maladie par exemple où l’ensemble des organes auraient été perturbés."
Réponse de MONSANTO (écrit) : "Ces critiques ne sont pas justifiées. Les différences observées dans l’étude ne changent en rien la sécurité du produit."

Reportage sur l’autorisation par l’Europe du Maïs MON863. Vote ’pour’ de Nelly Olin. Mais une majorité qualifiée n’a pas été atteinte : d’où passage devant la commision. D’où adoption.
C+ : Nous questionnons le chef des experts français qui avait dit : ’le maïs Monsanto peut être consommé’. Nous le questionnons sur les dangers de ce produit à long terme.
Réponse de Marc Fellous : "Moi ça me parait si vous voulez scientifiquement... maintenant je peux me tromper... je peux me tromper mais disons que avec euh ma rigueur scientifique ch j’aurai j’ai ten.. j’ai c’est pour ça que... nous avons voté pour... nous avons proposé à nos ministres de f..."
C+ : Si vous dites que vous pouvez vous tromper ça veut dire qu’il y a un doute qui subsiste ?
Réponse de Marc Fellous : "Non. Non mais peut être que dans... c’est pour ça que si vous voulez ... assortis à notre ... notre avis.. nous avons dit que de toute façon ... quand cet r OGM passera limentation, ce qui est le cas, il faut quand même de la biovigilance."
C+ : "C’est à dire..."
Marc Fellous : "C’est à dire que ces rats ont été nourris à 90 jours. Peut être que euh ... au bout de 4-5 ans, peut être qu’on va voir quelque chose."
C+ : "Est-ce que dans ce cas là, si on a un doute si on ne sait pas si on n’est pas sûr est-ce qu’il ne faut pas appliquer le principe de précaution ?"
Réponse de Marc Fellous : "Bon si v si vous voulez avec ces résultats je ch n’ai pas de doute, ... mais... ... par précaution, LE principe de précaution on dit on va surveiller."
C+ : "Donc on n’est pas totalement sûr de l’innocuité du produit."
Réponse de Marc Fellous : "Je ne peux pas éliminer la possibilité que euh au bout de 10 ans 20 ans il apparaisse quelque chose. Je ne peux pas l’éliminer."

Après le générique de fin, une info est rajoutée sur la fameuse note confidentielle du gouvernement français aux autorités européennes demandant de ne plus communiquer sur les études sur la santé, car elles pourraient nuire aux entreprises qui produisent des OGM. Note non signée.

[Toutes les réponses de Marc Fellous ont été scrupuleusement retranscrites, vérifiées, avec quelques difficultés dues a ses hésitations ou à des mots qui avaient du mal à sortir].

Avec quelques approximations ou erreurs dans la présentation des faits par le commentateur, l’impact du documentaire sur le public semble très fort. Il faut le laisser ’vivre’ tel quel mais ne pas trop s’en servir, sauf éventuellement pour taper un peu sur la CGB. Laquelle devrait être réformée bientôt. Mais on pourrait demander l’invalidation de certains de ses résultats pour des questions de forme au moins.

1 : Et non pas celui de la santé ou de l’environnement
2 : Le représentant des consommateurs ne siège plus depuis à peu près un an suite au constat que son avis n’avait aucun poids. D’après le réglement de la CGB, après constat de carence au bout de trois absences, la CGB devait lancer une procédure pour trouver un autre candidat. Rien n’a été fait depuis, et tous les avis des réunions mensuelles, sont théoriquement invalides. Mais ça n’arrage pas le gouvernement qui fait comme si tout allait bien. Le président de la CGB n’a pas envie d’avoir une troisième personne critique dans sa commission, car sur 18 membres, la plupart du temps la majorité des membres non critiques ne siège pas. Ils n’ont apparemment pas le courage de donner un avis positif.
3 : En fait le dossier n’est examiné dans sa totalité que par un ou deux experts, pas forcément indépendant(s), le(s)quel(s) remet(ent) un rapport à la commission composée de personnes supposées qualifiées et supposées présentes.
4 : GES est un biologiste moléculaire bien connu qui a déjà assez de difficulté professionnelles depuis qu’il a un discours critique. Merci de ne pas lui faire trop de publicité.

gode harnais

Le débat sur les OGM fait rage, mais en bout de chaine, le consommateur a bien du mal à s’y retrouver. Par exemple, s’il souhaite acheter des aliments contenant des OGM, peut-être serait-il bon d’indiquer clairement que le produit qu’il achète en contient. 
Malheureusement, le marquage “Avec OGM” n’existe pas.

L’agence de design IDDELTA a retourné le problême en créant le logo “Sans OGM”. Il est destiné à être placé à coté des mentions légales qui se trouvent sur les emballages, afin de préciser que le produit ne contient pas d’OGM. 

Ce logo est offert par l’agence comme libre de droits et peut être utilisé sans restriction par les producteurs, les transformateurs et les distributeurs de l’industrie alimentaire

Hawai

Mon avis c'est que toute technologie peut présenter des risques. Mais il faut aussi considérer les avantages pour la juger. Par exemple pour ce qui est des téléphones portables, toujours aucune étude n'a prouvé ni l'innocuité ni le danger des ondes qu'ils émettent. Fallait-il pour autant attendre plusieurs dizaines d'années pour les commercialiser de manière parfaitement sûre ? A mon avis non, car les avantages surpassent largement les risques.

Dans le cas des OGM, je vois tout à fait l'avantage pour les multinationales telles que Monsanto, mais je peine à comprendre où se trouve l'avantage du consommateur. Si je pense que le risque pour les consommateurs n'est pas très élevés (les OGM restent des organismes en principe comestibles) il est malgré tout bien là. Et donc la balance penche à mon avis pour une interdiction, au moins jusqu'à ce qu'on ait prouvé que les OGM ne présentent vraiment aucun risque pour la santé. De même, il faudra s'assurer que ces produits ne mettent pas en péril la biodiversité.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Carnets de nuit

  • Carnets de nuit, qu'est-ce c'est ? C'est le blog politique d'une voix libre, souvent moqueuse, parfois sérieuse, d’un amoureux et d'un citoyen du monde.

    Au fil des nuits, des jours, des humeurs et des urgences, vous y trouverez des coups de gueule sans pitié et des coups de chapeau sans frontières.

    Vous y trouverez également des informations peu répandues ou non mises en perspective sur les médias traditionnels, des éléments d’analyse politique, sous-tendus par une conviction simple : ce monde est trop beau pour qu’on accepte, sans sourciller, qu’il se fasse tant de mal.

    Vous y trouverez enfin, au-delà de la critique, des propositions citoyennes, soucieuses du long terme, pour changer le monde. S’il veut. Ou, plutôt, si VOUS le voulez.

.


  • Powered by  MyPagerank.Net

  • Wikio - Top des blogs - Politique

FREEMEN

C'est là que je suis


  • Vignette_blog_montagenet

    Sur le blog de Montagenet,

    retrouvez la vie, au jour le jour, du domaine et plus de 500 photos des maisons à louer, des aménagements conçus pour votre confort, des paysages, de la flore et des amis de Montagenet.


  • Logo_site_montagenet_1

    Sur le site de Montagenet,

    découvrez un superbe hameau périgourdin, au cœur de 76 ha de nature.

    Cinq maisons d'hôtes, entièrement réhabilitées et classées 4 étoiles, vous y accueillent, toute l'année, pour des vacances de détente, des séjours de remise en forme et des séminaires.

Carnets de nuit (un Best of)

Blog powered by Typepad
Membre depuis 03/2005

++


  • Share on Facebook

  • blogCloud

  • meilleur site politique

--


  • Sticmarianneblog

ALERTE

Cours des “grands“