« Charte de l'environnement 2004 | Accueil | Exercice d'admiration (28) »

24 mai 2005

Commentaires

François

Bijour, ce serait pour raler un coup avant que ça commence...
Bien. On sait tous ce que tu lis, on sait donc tous aussi ce que tu penses. Tu me permettras donc de douter à priori de l'objectivité de ta future présentation du "non".
Ensuite, pourquoi voulez-vous toujours, vous , les gens, nous expliquer ce qu'on pense, nous, les gens ?
Est-ce qu'on n'est pas assez grand pour le savoir tous seuls ?
Tous ces gens qui depuis des mois s'expliquent entre eux à la TV/radio/journaux pourquoi ceux du non disent non et ceux du oui disent oui commencent à me courir sérieusement sur le haricot.
J'ajoute que, à ma connaissance, tu n'as jamais discuté avec un partisan du "non" et je me demande donc comment tu pourrais à sa (leur) place, présenter ses (leurs) arguments.
ouala.

Petite remarque de forme pour finir... "dans quelques jours, les français se prononceront"... On peut le dire comme ça. Pour moi, dans quelques jours, 30 à 35 millions de personnes (sur 60) iront mettre un bout de papier dans une urne. Un petit 15 millions aura "oui" sur son papier et un autre petit 15 millions aura "non" (toujours sur 60). On peut appeler ça une démocratie. Pas moi.

Jo

Bonjour, et bienvenue au royaume de la tendresse :
1- Je n'ai jamais parlé d'objectivité et je n'y prétends plus depuis que j'ai renoncé à être un objet.
2- Résumer quelqu'un à ce qu'on suppose/affirme qu'il lit, c'est lui signifier le mépris qu'on lui porte. Je te remercie de ta franchise.
3- Je me contrefous de ce que pensent “les gens“, catégorie principalement connue des poujadistes.
4- Puisque tu ne lis pas les journaux, n'écoutes pas la radio, ne regardes pas la télé, je ne vois en quoi ceux qui s'y expriment, bien ou mal, te “courent sur le haricot“, ou alors l'as-tu bien sensible et muni d'antennes ?
5- Je viens depuis deux jours de me cogner toute la littérature des uns et des autres, du FN au PC, de l'UMP à Attac, de l'UDF au PS et à LO, à défaut de discuter avec certains de ceux qui l'ont mal digérée.
6- Enfin, depuis le temps que tu ahannes que le vote, c'est pas la démocratie, change de chanson, et dis-nous ce qu'est ou ce que serait la démocratie, ou le type d'organisation politique pour lequel tu aurais le soupçon d'un regard de tendresse.
Mais c'est vrai, la tendresse, c'est bon pour les...

charlie

oui, non, ... celui là, je ne sais pas si tu l'as.

John Vinocur (Washington), "If EU constitution fails, U.S. won't be gloating", International Herald Tribune, 24 May 2005, page 2 (excerpts):

"For one thing, a negative outcome requiring Europe to rethink its future path very likely means slowing down the entry process of Turkey and Ukraine into the EU -- both projects for Europe's future that the Americans stand behind. The more advanced candidacies of Romania and Bulgaria, both Bush administration buddies, could falter too. All this does not go in the direction of the administrationn's notion that an enlarged, coherent EU partner is actually its best possible European play."
"An official, sitting in his office here, couldn't have been clearer on the European constitution: ‘If they think it would get them a few yes points, we've told the French we're ready to condemn the thing in minutes.'"

traduction et commentaires de Jean Bricmont :

D'une part, un résulat négatif qui force l'Europe à repenser son futur risque très probablement de ralentir l'entrée de la Turquie et de l'Ukraine dans l'Union-deux projets pour l'avenir de l'Europe que les Américains soutiennent. Les candidatures plus avancées de la Roumanie et de la Bulgarie, toutes deux alliées de l'administration Bush, pourraient échouer aussi. Tout cela ne va pas dans la direction de l'idée de l'administration (Bush) selon laquelle un partenaire européen élargi et cohérent est en fait sa meilleure carte.
"nous avons dit à nos amis français, dit l' officiel américain (à Washington), que, si cela peut favoriser le oui, nous sommes prêts à condamner le traité".

L' ultime argument contre le non provient du fait que les partisans du oui nous disent que ca va renforcer l' Europe contre les EU, alors que les EU sont à fond pour le oui.
Voir ci-dessus. Vinocur est le journaliste du International Herald Tribune, qui écrit sur la France et l' Europe, très méprisant pour Chirac et pour la France, et qui exprime certainement le point de vue du gouvernement américain.
La fin est remarquable...

Jo

Charlie,
Depuis 50 ans, ça date donc pas du mois dernier, deux conceptions de l’Europe s’opposent délicatement : une conception franco-allemande et une conception britannique.
Les premiers (je ne parle là que des gouvernements, quelque soit leur tendance politique) ont toujours été jusqu’ici partisans d’une intégration croissante, économique, puis politique (mais aussi diplomatique et militaire) des pays fondateurs, avec un élargissement “maîtrisé“ à d’autres pays.

Les seconds ont toujours été très clairs : en réponse à la CEE, et avant de la rejoindre en 1973, les britanniques avaient créé, en 1960, l’Association Européenne de Libre-Echange -AELE en français, EFTA, en anglais-, avec la Suisse, la Norvège, le Danemark, le Portugal, l’Autriche et La Suède.

Leur objectif n’a pas changé : ils souhaitent que l’Europe soit une zone de libre-échange économique renforcée, la plus large possible, et liée diplomatiquement, militairement et politiquement aux Etats-Unis (on a revu cette ligne de fracture au moment de la guerre d’Irak).

Les Etats-Unis sont évidemment sur la même ligne que les anglais : un ensemble européen qui ne pose pas de problème de paix intérieure, qui constitue un vaste marché économique et qui leur soit dévoué politiquement, diplomatiquement et militairement.

Donc, oui, les américains sont aujourd’hui pour le OUI, si cela favorise notamment l’intégration d’alliés supplémentaires à l’intérieur de l’Europe (la Roumanie, l’Ukraine, la Turquie, etc) et l’élargissement de la zone économique européenne. Pour le reste, ils calculent, comme les anglais, que plus l’Europe sera “nombreuse“, plus son identité politique se dissoudra et plus elle sera contrôlable par les Etats-Unis.

C’est déjà beaucoup, je ne suis pas sûr que ça aille tellement plus loin. L’un des problèmes posés par la victoire probable du NON en France, c’est qu’elle renforcera la position de la Grande-Bretagne et de ses alliés dans ce jeu, donc celle des Etas-Unis. Inch Allah !

Cavasinni

En fait, cette question du oui ou du non est somme toute assez simple. A force de tergiverser, à s’invectiver, on en oublierait jusqu’au fondement même de l’Europe démocratique. La voix des peuples est une réalité que beaucoup efface d’un revers de main.

Plus personne, je crois, ne pourra remettre en cause l’économie de marché sous-tendu par une véritable liberté des échanges commerciaux, c’est un fait acquis. Par contre, que maintenant on s’étonne des positions libérales et ultra-libérales des uns et de l’autre pour qui 82% des Français ont par défaut donné leur quitus… C’est ça qui m’étonne agréablement ! On demande aux Français une réponse à une question binaire. Les Français ne répondront que de multiples façons. Si le président de la République voulait sortir par la grande porte… Ma foi, c’est raté ! Brillant règne où l’inefficacité et l’escroquerie politique ont régné d’un bout à l’autre du mandat !
Mais de grâce, laissez-nous décider de mourir sans dire merci ! Laissez vos désirs dans vos poches et laissez ce peuple décider de son sort sans prétendre parler pour lui. Vous serez du genre à vous reconnaître dans le chaos quand il décidera de passer par chez vous.

Non vraiment, révisez vos arguments. Car oui c’est vrai, nous ne pourrons plus jamais nous battre seul contre tous. Mais que serait notre intérêt à vouloir mourir pour nos idéologies ?! Nous ne sommes plus au 19ème siècle, et notre monde s’est transmuté radicalement. Nous en avons pris acte depuis le précédent référendum Européen.
Cette fois, à la question du oui ou du non, nous répondrons par ce que nos convictions profondes et notre survis nous dictent. Et si nous voulons vivre (ou survivre) dans 20 ou 30 ans sous la coupe d’un libéralisme sans foi ni loi, à servir la soupe aux idéologues du CAC 40 où à faire reluire les bronzes du bâtiment du MEDEF… Alors ne comptez pas sur moi pour faire avancer cette France en Europe !
Souvent un grain de sable peut casser la machine. Vous pourrez reconnaître, à ce moment-là, que l’Histoire se sera répétée encore une fois !
Allez… Retournez regarder vos SICAV sur boursorama.com !!!!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Carnets de nuit

  • Carnets de nuit, qu'est-ce c'est ? C'est le blog politique d'une voix libre, souvent moqueuse, parfois sérieuse, d’un amoureux et d'un citoyen du monde.

    Au fil des nuits, des jours, des humeurs et des urgences, vous y trouverez des coups de gueule sans pitié et des coups de chapeau sans frontières.

    Vous y trouverez également des informations peu répandues ou non mises en perspective sur les médias traditionnels, des éléments d’analyse politique, sous-tendus par une conviction simple : ce monde est trop beau pour qu’on accepte, sans sourciller, qu’il se fasse tant de mal.

    Vous y trouverez enfin, au-delà de la critique, des propositions citoyennes, soucieuses du long terme, pour changer le monde. S’il veut. Ou, plutôt, si VOUS le voulez.

.


  • Powered by  MyPagerank.Net

  • Wikio - Top des blogs - Politique

FREEMEN

C'est là que je suis


  • Vignette_blog_montagenet

    Sur le blog de Montagenet,

    retrouvez la vie, au jour le jour, du domaine et plus de 500 photos des maisons à louer, des aménagements conçus pour votre confort, des paysages, de la flore et des amis de Montagenet.


  • Logo_site_montagenet_1

    Sur le site de Montagenet,

    découvrez un superbe hameau périgourdin, au cœur de 76 ha de nature.

    Cinq maisons d'hôtes, entièrement réhabilitées et classées 4 étoiles, vous y accueillent, toute l'année, pour des vacances de détente, des séjours de remise en forme et des séminaires.

Carnets de nuit (un Best of)

Blog powered by Typepad
Membre depuis 03/2005

++


  • Share on Facebook

  • blogCloud

  • meilleur site politique

--


  • Sticmarianneblog

ALERTE

Cours des “grands“