Olivier, pèce à vivre