« Effets d'annonce, rigueur et absence de rigueur | Accueil | Le bonheur n'est pas dans le PIB »

17 février 2008

Commentaires

Rameaux

Désolé de n'avoir pas été plus disert mais je n'avais plus les références montrant qu'il s'agissait d'un hoax. Bonne semaine.
Daniel

Richard

Alors, c'est aussi simple ?
Un journaliste du Monde téléphone au Ministère, on lui répond "mais non, voyons, il s'agit d'un cafouillage local", le journaliste l'annonce sur Le Monde.fr et c'est fini ? Puisque Le Monde l'a dit, Le Monde a forcément raison. Le Monde est sérieux, n'est-ce pas ?

Richard

Pour être plus précis : je suis enseignant en Zone d'Education Prioritaire dans l'académie d'Aix-Marseille, et nous avons mis en place l'accompagnement éducatif dès le mois de novembre, comme on nous le demandait. On vient effectivement (début février) de nous annoncer que tout était supprimé. Ou plutôt, on vient ("on", c'est le Recteur) de réduire de 80% (le chiffre n'est pas inventé, c'est l'exacte réalité) l'enveloppe pour l'année 2008. Autant dire que tout va s'arrêter début mars. La lettre de la principale de collège du Rhône est donc très certainement authentique ; en tout cas ce qu'elle dénonce est la pure vérité ! Et ce n'est pas parce que le cabinet du ministre noit le poisson en parlant de "cafouillage local", et ce n'est pas parce qu'un journaliste aux ordres s'en contente qu'il faut l'imiter ! S'il vous plaît, cessez de qualifier cette lettre de "faux" ou de "hoax", c'est insupportable.

José

Richard : La vérité, c'est que je ne connais pas la vérité sur ce sujet. C'est la limite du “bloguisme“.

Quand j'ai lu le courrier du principal de collège du Rhône, il m'a semblé vraisemblable et crédible, compte tenu de l'identité de la personne qui me l'avait fait parvenir : c'est pour ça que je l'ai publié ici.

Le lendemain, Daniel, puis Isabelle, m'ont alerté sur les doutes qu'on pouvait avoir sur ce texte et sur l'existence de l'article du Monde : j'ai donc reproduit le papier du Monde.

A ce stade, ne connaissant pas personnellement ou indirectement des profesionnels susceptibles d'apporter leur vision du sujet et n'étant pas enquêteur, je n'ai pas d'informations autres que celles-là : d'un côté, un papier quasiment anonyme, non relayé par d'autres intervenants professionnels ou concernés (syndicats, parents d'élèves...), de l'autre, un papier assumé par Le Monde -dont on peut par ailleurs penser ce qu'on veut-.

Donc je ne sais pas.

Je vous crois volontiers, mais je m'étonne qu'aucune instance, aucun syndicat, aucune association de parents d'élèves, aucun parti politique n'aie relayé tout ceci.

Richard

"mais je m'étonne qu'aucune instance, aucun syndicat, aucune association de parents d'élèves, aucun parti politique n'aie relayé tout ceci"

Je m'en étonne aussi ; et pour tout dire il y a de quoi étouffer de rage !
Le seul journaliste qui s'intéresse au sujet se fait promener par le bout du nez par le cabinet du ministre. On lui dit que c'est un cafouillage local et il s'en contente. L'imbécile ! Journaliste de mes fesses.

Je m'étonnais que le gouvernement n'ait pas attendu que les élections soient passées pour annoncer la suppression du dispositif, mais en fait ils avaient raison, ils connaissent bien le rythme de la vie politico-médiatique : une annonce fin janvier, compte-tenu du devoir de réserve des fonctionnaires, compte-tenu des vacances scolaires, compte-tenu de la nullité de la presse, compte-tenu du bordel qui règne dans l'opposition, ça tient la marmite fermée jusqu'en mars. Je croyais que l'info serait médiatisée avant les élections, mais en fait au train où ça va ils peuvent dormir tranquilles...

C'est désespérant.

Je comprends bien que vous ne pouvez pas me croire sur parole, d'autant que je ne préciserai ni mon nom ni l'établissement dans lequel je travaille, car le devoir de réserve s'applique également à moi-même. Ne m'exprimant pas ici avec le mandat d'un syndicat, je serais passible de sanctions administratives si je livrais des informations sans l'accord de ma hiérarchie.

Mais c'est pourtant la réalité : le principal adjoint de mon collège est revenu (fin janvier ou début février) d'une réunion au Rectorat en nous annonçant que l'enveloppe d'heures promise pour 2008 était finalement réduite de 80%, qu'il restait juste de quoi poursuivre les activités engagées jusqu'au mois de mars, pas davantage. Il était abasourdi et dégoûté, comme le décrit la Principale de la lettre.

Dans mon établissement, nous nous étions fortement engagés dans cet accompagnement éducatif, conscients que cela répodait à un besoin social (même si nous étions opposés au principe de remplacer des postes par des heures supplémentaires). Et nous sommes écoeurés et furieux !

Richard

J'oubliais : c'est tout à votre honneur de rester prudent, puisque vous n'avez pas de preuves objectives de ce que j'affirme. Je vous comprends parfaitement.
Moi-même, je ne peux être affirmatif qu'en ce qui concerne mon établissement : pour le collège d'à côté, je ne sais rien !
(Mais je pense que la mesure est nationale.)

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Carnets de nuit

  • Carnets de nuit, qu'est-ce c'est ? C'est le blog politique d'une voix libre, souvent moqueuse, parfois sérieuse, d’un amoureux et d'un citoyen du monde.

    Au fil des nuits, des jours, des humeurs et des urgences, vous y trouverez des coups de gueule sans pitié et des coups de chapeau sans frontières.

    Vous y trouverez également des informations peu répandues ou non mises en perspective sur les médias traditionnels, des éléments d’analyse politique, sous-tendus par une conviction simple : ce monde est trop beau pour qu’on accepte, sans sourciller, qu’il se fasse tant de mal.

    Vous y trouverez enfin, au-delà de la critique, des propositions citoyennes, soucieuses du long terme, pour changer le monde. S’il veut. Ou, plutôt, si VOUS le voulez.

.


  • Powered by  MyPagerank.Net

  • Wikio - Top des blogs - Politique

FREEMEN

C'est là que je suis


  • Vignette_blog_montagenet

    Sur le blog de Montagenet,

    retrouvez la vie, au jour le jour, du domaine et plus de 500 photos des maisons à louer, des aménagements conçus pour votre confort, des paysages, de la flore et des amis de Montagenet.


  • Logo_site_montagenet_1

    Sur le site de Montagenet,

    découvrez un superbe hameau périgourdin, au cœur de 76 ha de nature.

    Cinq maisons d'hôtes, entièrement réhabilitées et classées 4 étoiles, vous y accueillent, toute l'année, pour des vacances de détente, des séjours de remise en forme et des séminaires.

Carnets de nuit (un Best of)

Blog powered by Typepad
Membre depuis 03/2005

++


  • Share on Facebook

  • blogCloud

  • meilleur site politique

--


  • Sticmarianneblog

ALERTE

Cours des “grands“