« Les OGM sont-ils dangereux pour la santé ? | Accueil | Pour l'indépendance de la justice »

05 février 2007

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451cda369e200d834e0b42653ef

Voici les sites qui parlent de Les mondes sont Un, le monde est divers :

Commentaires

skyrl

locaglobal
globolocal
globalolocal
glolocal

skyrl

Quelques réflexions...

Le Monde est Un, c'est un constat fait par toutes les principales religions, par ailleurs.

Dire qu'il y a "deux manières de concevoir le monde", c'est déjà se positionner pour la seconde : celle qui cherche les différences.

« La vérité est dans la limite », ce que disent les boudhistes. On retrouve ainsi votre principe d'interdépendance.

Je désespère parfois de la justesse de notre analyse commune "L'enjeu de la prochaine présidentielle [...] est dans le global ET le local" : la majorité des électeurs, ce que je constate dans le relai presse, les sondages, mes discussions, n'ont cure des problèmes internationaux. Les débats sur l'américanisme, l'europe ou l'écologie ne semblent que distraction, ce qui suscite vraiment l'interêt est bel et bien le local : économie, conditions de vie, exclus, communautarisme des minorités, corruption, sécurité...
Une ligne de fracture déjà établie depuis Kennedy aux USA. Pourquoi, car à 50 ans près, Washington, c'est Bruxelles. Le fédéralisme a vaincu la souveraineté d'Etat. Les américains n'aspirent donc plus qu'à du local, ce qui se traduit dans la dynamique citoyenne (abstentions record aux élections fédérales, militantisme de terrain, puissance des syndicats, décentralisation des pouvoirs locaux).
Nous embrayons, à peine remis de la centralisation Française du second Empire, la réaction pachydermique à la prise de pouvoir des instances fédérales et de l'étatisme est invariablement : plus il y a d'Etat, plus nous nous en désinteressons, plus nous portons nos demandes sur le local.
Cela explique la démagogie de nos candidats, qui à quelques exceptions prêt, eux ne misent que sur le pouvoir d'Etat, fédéral ou mondialiste (global).
Ou autrement dit : Pendant qu'ils préparent le chenil, ils donnent à nous la meute de chiens affamés les quelques os qui fûtes servis à nos parents, et utilisent notre affamement pour mieux nous repaître des leaders de meute accusés de vouloir changer leur condition à leur seul profit.

Bref, nous avons tous le même constat.

Comprendre que c'est sur le terrain de la globalisation qu'il faut se battre est à mon avis réservé à une petite minorité, qui a le temps, l'instruction, l'autonomie intellectuelle économique et sociale de pratiquer la pensée citoyenne systémique, telle que vous la proposez.

Je ne vois pas l'espoir d'un réveil soudain des foules, en tout cas pour cette présidentielle. Il faudra encore plusieurs années, peut-être des décennies. Nous ne sommes pas assez éduqués pour la plupart, très désinformés pour nous qui nous croyons plus conscients. En l'occurence, les emballements qu'il y a autour des questions globales comme l'Environnement, le TCE, l'Internet, la Guerre au Moyen-Orient sont téléguidés par ceux qui enlisés dans les contraintes du local bien réél, essaient d'user du global bien virtuel pour changer LEURS lignes de démarquation dans LEUR partitionnage du pouvoir.

Un seul combat mériterait d'être gagné : restaurer le pluralisme, la transparence et la liberté d'expression, pour permettre à tous d'enfin s'exprimer, penser et de travailler à l'étude des limites.

Internet a ouvert la brèche. C'est loin d'être suffisant. Transformer cette brèche en une agora pour l'ensemble de la population, voici pour moi le seul combat gagnable ces prochaines années.

sophie

Dilemne : accepter d'être l'empathique receptacle des ( bonnes )idées qui passent et trouver encore la fraicheur de croire a l'eventualité de leur epanouissement . Ou s'accorder au triste temps et se dire que rien ne changera de sitôt.finalement, ce ne sera pas une bonne idée de voter pour georges Quichottez.Merde ... pour qui ?

Francis

Entre le global et le local, comme en toutes choses, tout est affaire d'équilibre. Votre analyse le démontre avec beaucoup de clarté.

Sinon, il y a, dans la première partie du billet, contradiction entre, d'une part, le point 4 et, d'autre part, les points 3 et 6. Soit la durée de vie continue d'augmenter et la catastrophe annoncée par la Conférence de Paris sur l'environnement n'aura pas lieu, soit le monde court à sa perte et nous vivrons de moins en moins longtemps.

José

@Sophie : Fernandez, je crois :)

@Francis : la contradiction est apparente. C'est une affaire de synchronicité :)

Aujourd'hui, on s'oriente naturellement vers une population plus nombreuse à 30 ans (9, 10 millards, je n'ai plus les chiffres en tête) ET vieillissante.

Ce nombre lui-même amplifiera des problèmes déjà existants, aux plans environnementaux et sociaux.

L'une de ses conséquences (mais également l'une des conséquences de la crise à venir du paiement des retraites et de la dégradation prévisible des services médicaux) peut être une inversion de la courbe d'espérance de vie.

lény

je suis contend d'avoir lu ton texte qui trouve un échos dans nos volontés (nous=notre petit collectif) d'agir.

http://mekanocompany.blogspot.com/2007/02/reklame-comme-un-chos.html

Sparte

Bien très bien, continuons nos reflexions pendant que d'autres signent des cheques en blanc qui seront source de conflits. Le pardon.... qu'elle belle leçon d'humilité. Merci sarko: travailler plus, consommer plus, m'asservir plus et crever.... jolie jolie, j'apellerai mon fils Béta et ma fille Méga.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Carnets de nuit

  • Carnets de nuit, qu'est-ce c'est ? C'est le blog politique d'une voix libre, souvent moqueuse, parfois sérieuse, d’un amoureux et d'un citoyen du monde.

    Au fil des nuits, des jours, des humeurs et des urgences, vous y trouverez des coups de gueule sans pitié et des coups de chapeau sans frontières.

    Vous y trouverez également des informations peu répandues ou non mises en perspective sur les médias traditionnels, des éléments d’analyse politique, sous-tendus par une conviction simple : ce monde est trop beau pour qu’on accepte, sans sourciller, qu’il se fasse tant de mal.

    Vous y trouverez enfin, au-delà de la critique, des propositions citoyennes, soucieuses du long terme, pour changer le monde. S’il veut. Ou, plutôt, si VOUS le voulez.

.


  • Powered by  MyPagerank.Net

  • Wikio - Top des blogs - Politique

FREEMEN

C'est là que je suis


  • Vignette_blog_montagenet

    Sur le blog de Montagenet,

    retrouvez la vie, au jour le jour, du domaine et plus de 500 photos des maisons à louer, des aménagements conçus pour votre confort, des paysages, de la flore et des amis de Montagenet.


  • Logo_site_montagenet_1

    Sur le site de Montagenet,

    découvrez un superbe hameau périgourdin, au cœur de 76 ha de nature.

    Cinq maisons d'hôtes, entièrement réhabilitées et classées 4 étoiles, vous y accueillent, toute l'année, pour des vacances de détente, des séjours de remise en forme et des séminaires.

Carnets de nuit (un Best of)

Blog powered by Typepad
Membre depuis 03/2005

++


  • Share on Facebook

  • blogCloud

  • meilleur site politique

--


  • Sticmarianneblog

ALERTE

Cours des “grands“